3 pires conseils pour les parents d’enfants TDAH

Les enfants complexes sont différents. Mais en tant que parents, au départ on ne s’en rend pas toujours compte. On suit donc les conseils traditionnels prodigués pour élever les enfants. Le hic, c’est que les conseils traditionnels ne sont pas toujours très adaptés aux enfants non-traditionnels. Ils peuvent parfois même être contre-productifs.

Voyons à présent trois conseils traditionnels, que l’on peut entendre, qui ne conviennent pas du tout à nos enfants complexes.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un enfant complexe ?

  • Peut-être que votre enfant a été diagnostiqué TDAH, dys (trouble des apprentissages), anxieux ou dépressif
  • Peut-être n’a-t-il jamais été diagnostiqué, mais vous soupçonnez quelque chose
  • Parfois, il passe pour feignant ou irrespectueux
  • Ou bien, il est en souffrance
  • Quel que soit le motif, vous ne savez simplement plus quoi faire
À présent, vous vous demandez s’il y a quelque chose de plus grave. Cela peut même vous faire douter de vos qualités de parent. En vérité, quand les conseils traditionnels ne fonctionnent pas, c’est souvent l’indicateur de tout autre chose. Ce n’est pas qu’il n’est pas sage, le plus probable c’est qu’il est en souffrance, et qu’il a besoin d’un soutien approprié.

Trois pires conseils

Alors quels sont ces trois conseils que vous pourriez entendre de la bouche de la famille, amis, médias, experts.

1. Votre enfant a besoin de plus de discipline

En général, les enfants cherchent à plaire et ne sont pas feignants. Lorsqu’un enfant à des problèmes de comportement ou de performances, il y a généralement « quelque chose derrière », que ce soit de la peur, un trouble particulier, un manque de clarté, etc. Lorsqu’un enfant ne sait pas faire ce qui lui est demandé, ou c’est trop difficile, il abandonnera (« je ne peux pas »), ou il se rebellera (« je ne fais pas »). La discipline ne fonctionnera donc pas dans ce cas avec un enfant complexe, qui se sentira dans une impasse. Cependant, la compréhension et un encouragement constructif peuvent aider. Quand les enfants ont des difficultés à suivre des instructions ou faire ce qui est attendu d’eux, les méthodes de la parentalité positive, ainsi que des instructions claires feront bien plus que de surenchérir dans la discipline. Il se peut qu’il n’est pas conscient ou capable de vous demander l’aide et les conseils qui lui manque pour accomplir ce qui lui est demandé. C’est donc important que nous nous rendions compte lorsque quelque chose se dresse en travers de l’accomplissement d’une tâche.

2. Ça lui passera en grandissant

L’enfance se compose de stades, il est vrai, et nous devons laisser le temps aux enfants de gagner en maturité. Mais lorsqu’un enfant a des difficultés avec les « compétences de bases de l’enfance », comme par exemple se débrouiller à l’école, suivre des instructions, ou achever des tâches requises pour son âge, parfois celles-ci doivent être identifiées et accompagnées. Ce peut être par exemple des problèmes au niveau des fonctions exécutives, ce qui veut dire qu’ils sont parfois 3 à 5 ans derrière leurs camarades dans un aspect de leur développement. Attendre trop longtemps pour aider un enfant qui se débat pour réussir à l’école ou dans la vie à des conséquences sur l’estime de soi et enclenche un cycle négatif qui peut être très dur à défaire une fois l’adolescence arrivée. Éviter les étiquettes ne mène qu’à s’étiqueter soi-même. Une fois que l’enfant se voit comme bête ou incapable, c’est très dur de revenir en arrière.

3. Il faut le laisser se débrouiller tout seul sinon il n’apprendra jamais

Certains enfants ont besoin de plus de soutien dans certains domaines. Trouver le juste milieu entre trop materner et laisser faire ces propres erreurs pour apprendre est parfois difficile, mais essentiel. Donner des réponses à un exercice durant les devoirs, c’est trop materner. S’asseoir à côté de l’enfant pour qu’il gagne confiance en son habilité à commencer, ou pour qu’il puisse poser des questions si besoin, est une meilleure solution. Quand les enfants acquièrent certaines compétences de la vie et des apprentissages, certains enfants auront besoin de plus d’aide, pour qu’ils goûtent au succès et puissent passer aux étapes suivantes. Un soutien ciblé n’est pas trop materner, c’est justement donner les clés pour devenir plus indépendant avec le temps.

Les gens qui prodiguent des conseils sont bien intentionnés, et pensent savoir ce qui est le mieux pour l’enfant. Mais leur point de vue n’est souvent pas bien informé quand il s’agit des enfants complexes, et ce n’est simplement pas approprié.

Suivez vos propres conseils

Une des plus grandes difficultés pour les parents d’enfants complexes est de savoirs quand suivre les conseils traditionnels, afin d’être en phase avec leurs besoins particuliers.

Il peut être utile de vous renseigner sur les besoins particuliers de votre enfant (livres, sites internet, coaching…). Mais dans tous les cas n’oubliez jamais :

  • En tant que parents de votre enfant complexe, vous le connaissez mieux que quiconque
  • Faites confiance à vos instincts
  • Écoutez votre enfant
  • Quand nécessaire, n’écoutez pas les conseils et soyez le parent dont votre enfant a besoin

Partagez​