Le «narcissime»

PAR Camille sorin

Le «narcissisme», de la personne narcissique, malgré une franche assurance souvent affichée, relève en réalité d’un très grand manque de confiance en soi. Ce grand manque de confiance et de considération pour soi-même, trouve son origine dans de lourds traumatismes subis durant l’enfance.
Ces traumatismes perturbent le développement normal de l’enfant, et entre autres, lui donnent à croire qu’il n’a pas beaucoup de valeur, et qu’il est impuissant face aux circonstances.
Pour se cacher à lui-même et aux autres ce « moi véritable », il crée donc dès l’enfance une personnalité grandiose, omnipotente et omnisciente, « pour compenser », et avec laquelle il navigue dans la vie.

C’est pourquoi même une fois adulte, ils doivent en permanence être entourés de personnes qui valident cette personnalité grandiose, qui n’est basée sur rien de concret, et s’est superposée au moi véritable. Ils ne peuvent pas non plus rester seuls trop longtemps, car c’est uniquement le regard extérieur qui valide l’existence de cette personnalité. Méditer par exemple est douloureux, car ils ne veulent pas accéder à ce moi véritable, et remettre la personnalité de façade en question. En effet le but recherché lors de la méditation est de faire tomber le masque et se reconnecter à qui l’on est véritablement.

Ce processus est inconscient, et inconsciemment ils feront tout pour garder cette façade intacte. Si quelqu’un la remet en question, ou ne leur répond pas tout simplement, cela peut produire des excès de colère, de la violence, car c’est leur existence qui est menacée. Ils peuvent aussi harceler et salir des personnes susceptibles de les remettre en question, quitte à s’associer à plusieurs narcissiques car c’est comme si leur vie dépendait du regard des autres.
Contrairement à ce que l’on peut croire, ce ne sont pas que des personnes vulnérables, mais aussi des personnes lucides et compétentes, qui sont les cibles de ce type d’attaques. Les narcissiques les voient comme une menace. Ils ont peur qu’ils leur « fassent de l’ombre », ou les exposent aux yeux des autres.

Malheureusement ces campagnes de harcèlement en meute ou mobbing fonctionnent souvent car leur technique est déjà bien rodée :

– des doutes sont plantés dans la tête des gens très tôt à propos de « la cible », bien avant que les offensives plus violentes ne commencent, de manière à ce que la réputation de la cible soit déjà ruinée quand elle comprend ce qu’il se passe, et puisse réagir.

– les gens ne peuvent imaginer (ou ne veulent pas imaginer) que l’on puisse mentir de la sorte et être aussi sadique. En revanche les personnes narcissiques se reconnaissent entre elles facilement et peuvent se liguer rapidement pour berner les personnes « normales », et liguer ensuite tout le monde contre la cible.

– Une personne seule est souvent prise pour cible par tout un groupe de narcissiques. Un groupe d’adultes peut tout à fait se liguer contre un enfant seul (et participer à du harcèlement scolaire par exemple). Et même si la cible change de milieu, il se peut que les « groupes narcissiques » de différents milieux communiquent grâce à des « black listes », et donc le harcèlement reprend instantanément. Ils se renvoient ainsi l’ascenseur. Cela a une double fonction. 1 Assouvir leurs pulsions sadiques sans prendre trop de risques, la personne étant déjà affaiblie par les attaques précédentes 2 tuer dans l’œuf toutes initiative future de fonctionnement non toxique, qui irait à l’encontre de leurs intérêts. C’est le problème rencontré par les lanceurs d’alertes notamment, qui sont par ce processus mis au banc de la société toute entière.

– Par définition les personnes narcissiques sont autocentrées et ne ressentent pas d’appartenance à quelque chose de plus grand, comme le « genre humain » ou « l’humanité ». Hors l’être humain est un animal social. Pour vivre il a besoin d’une communauté. Il a également besoin d’objectifs et d’avancer vers un but. Détester la même personne compétente, intègre et authentique dans un groupe donné est un point commun qui les lient. Ils rejoignent de ce fait une communauté. Cela leur procure un sentiment d’appartenance et d’avancer vers un but commun : détruire la cible. Quand la cible n’est plus présente pour une raison ou pour une autre, ils ont moins d’énergie, il n’y a plus de cohésion. Ils se remettent à se détester et se tirer dans les pattes les uns les autres, jusqu’à ce qu’une nouvelle cible soit désignée. La fonction de bouc-émissaire de la cible est donc très importante pour leur fonctionnement.

– Voir quelqu’un de plus misérable qu’eux les rassurent. Ils peuvent « projeter » sur quelqu’un d’autre leurs propres sentiments négatifs. De plus les narcissiques ont souvent peu de hobbies, car ils agissent seulement en fonction de ce que les autres vont en penser. Ils ne savent donc pas prendre plaisir à des activités « normalement ». La souffrance de la cible et sa destruction progressive leur procurent une satisfaction qu’ils ont du mal à trouver ailleurs. Au contraire constater la réussite d’une personne qui soit heureuse ou admirée leur est absolument insupportable et en général ils feront n’importe quoi pour faire cesser cette souffrance, qui les renvoient à leur « moi véritable ».

A ce stade vous vous doutez sûrement que mentir ne pose aucun problème aux personnes narcissiques.
Tout à fait, et c’est même diaboliquement naturel et efficace.
Vous pensez sûrement pouvoir reconnaître une personne qui ment. Mais la probabilité que vous saurez démasquer des mensonges, par exemple lors d’une campagne de mobbing, est très faible. En effet toute leur vie leur communication est axée uniquement sur « que puis-je bien dire qui puisse me donner le résultat escompté », sans donner aucune valeur à la vérité. Leur cerveau n’a même pas besoin de plus de temps pour traiter un mensonge, comme pour le cerveau d’une personne « normale ». Pour cette dernière c’est un processus en deux étapes 1- la vérité 2- la non-vérité ou mensonge. Pour un narcissique c’est toujours une seule étape 1- je réponds ce qui va me servir. Les narcissiques sont parfois persuadés de leurs propres mensonges. Ils ont appris à élaborer leur réalité en croyant ce qui les arrangent le plus à un moment donné, et la vérité objective n’a que peu de place dans cette conception du monde. Ils croient donc parfois eux même à leurs mensonges, et leurs mines outrées lorsqu’on les met face à leurs contradictions ne sont pas forcément un jeu d’acteurs au sens classique ou on l’entend.

D’autre part, une technique de prédilection de ces personnes est la manipulation émotionnelle. Les êtres humains sont influencés par leurs émotions et çà, les narcissiques (comme les publicitaires) l’ont très bien compris. Imaginez, si on a aucune conscience, et on a aucun problème à raconter n’importe quoi, ça devient assez facile. De plus, ils ont acquis comme un radar pour détecter vos failles, ce qui vous motive, en gros ce qui génère de l’émotion chez vous. Ils l’utiliseront contre vous le moment venu, afin de réveiller ces émotions et vous manipuler pour arriver à leurs fins. Il faut faire attention car au début ces personnes donnent une image idéale. Encore une fois, comme ils sont prêts à dire n’importe quoi, ils peuvent dresser un portrait d’eux même taillé pour vous séduire. Ce n’est que de manière insidieuse, par petites touches, que la manipulation (ou le harcèlement) se met en place.

Pour ces raisons, personnes TDAH, faites attention ! Vous êtes une cible de choix pour les manipulateurs et notamment les manipulateurs narcissiques à cause de vos émotions à fleur de peau. Une faible estime de soi, et un manque d’attention sont également des traits TDAH prisés par les personnes malveillantes. Vous devez donc travailler sur vous-même, et ces caractéristiques, pour vous dégager et ne plus attirer ce type de personnalités.

Autre point : si vous êtes une personne qui se remet en question facilement et qui aime faire plaisir aux autres, c’est une bonne chose. Cependant face à une personne narcissique qui ne se remet elle jamais en question, et qui tirera sur la corde tant qu’on le lui permettra, il faut apprendre à fixer des limites. Sinon ces éternels insatisfaits, feront de vous le bouc-émissaires de tous leurs malheurs, et ils déchargeront sur vous leurs émotions négatives.

Si vous arrivez à maîtriser votre labilité émotionnelle, cela vous aidera énormément face à une personne narcissique. Comme nous avons vu précédemment la manipulation émotionnelle est leur arme de choix. Mais si vous arrêtez soudainement de réagir de la sorte et d’avoir peur de ce qui pourrait arriver, cela sera suffisant pour rendre la manipulation inefficace. Dans ce cas, il se peut qu’ils passent en revue toutes les tactiques de leur répertoire : faire le gentil, vous culpabiliser, vous faire peur, puis des menaces. Restez de marbre, et vous verrez qu’ils déroulent cela de manière mécanique, comme un programme informatique. Vous, vous êtes une personne créative, intelligente, capable de changer vos actions et réactions en fonction des circonstances, ce n’est pas le cas de la personne narcissique. Attention cependant à la violence physique qui peut être une conséquence immédiate de la perte de l’emprise, ou des représailles plus fourbes sous forme de campagnes de dénigrement ou de mobbing.

Les surdoués eux par contre ne risquent pas tomber dans le panneau, n’est-ce pas ?
En fait les surdoués sont eux aussi des cibles privilégiées, même si cela peut sembler à première vue contre intuitif. Si on prend la définition du surdoué sensible, dans l’émotionnel, mais aussi souvent solitaire, un vilain petit canard qui a appris que son moi véritable suscitait plutôt le malaise, le rejet ou la jalousie, c’est un profil compatible. Il peut aussi avoir une mauvaise estime de lui à cause des difficultés rencontrées. Au début le narcissique donnera à voir au surdoué l’ami/ le partenaire etc. de ses rêves. Le surdoué sera trop content de rencontrer quelqu’un qui le « comprend » enfin, réagit positivement et l’encourage même quand il parle de ces centres d’intérêts « bizarres ». Par ailleurs le surdoué altruiste, ayant un grand sens de la justice, aura du mal à imaginer que quelqu’un puisse être aussi malintentionné et malhonnête que le narcissique. Il pourra donc se faire berner.
Bien sur les TDAH/HP (à la fois TDAH et surdoués) attention à vous, vous êtes doublement à risque !

Enfin le narcissisme, peut être considéré comme un « mécanisme de défense », élaboré durant l’enfance pour survivre à un environnement traumatisant. Ce mécanisme de défense perdure jusque l’âge adulte, souvent dans toutes les circonstances et toute la vie en devenant personnalité de substitution.
Nous sommes sensés évoluer au cours de notre vie, notre façon de voir les choses, nos motivations. En effet nous intégrons en permanence de nouvelles données de notre environnent, de nos expériences, qui nous influent, nous enrichissent et doivent normalement nous rendre plus sage.
Les narcissiques par cette incapacité à se remettre en question et intégrer des remarques venant de l’extérieur, ne peuvent évoluer et c’est pour ça que leur comportement rappelle souvent celui des enfants. Cette adaptation conduit à une certaine façon de voir le monde, on pourrait presque parler de religion ou spiritualité : ma personne et mes besoins sont la seule chose qui compte et qui existe à mes yeux. Tous les moyens sont justifiés pour arriver à mes fins.

Leave a Comment

Your email address will not be published.