À ceux qui se font harceler,

Ou à ceux qui en sont les témoins...

Une manière de vous conceptualiser, c’est que vous êtes un grain de poussière, parmi 7 milliards. Et quand vous vous conceptualisez de la sorte, vous pourriez penser : qu’importe ce que je dis, ou ce que je fais. Et c’est en fait plutôt pratique, car si ce que vous faites ou dites importe peu, vous n’avez aucune responsabilité, et vous pouvez faire ce que vous voulez.

Mais l’autre façon de voir les choses, qui est en fait la manière juste, c’est que vous faites partie d’un réseau. Vous êtes un nœud de ce réseau. Donc avec un peu d’arithmétique, très rapidement, vous pouvez vous rendre compte de votre puissance. Vous connaissez un millier de personnes, vous en rencontrerez plus que cela au cours de votre vie, mais disons mille, pour notre raisonnement. Chacune d’elle connait mille personnes. Cela signifie que vous êtes à une personne d’un million de personnes, et à deux personnes d’un milliard de personnes. Et vous êtes le centre de ce réseau. Et l’information se propage donc à la manière des réseaux.

Ne sous-estimez donc pas le pouvoir de vos paroles, la capacité de votre expression est divine. C’est ce qui génère l’ordre à partir du chaos, et qui transforme parfois un ordre pathologique en chaos, lorsque necessaire. Ne sous-estimez pas le pouvoir de la vérité, il n’y a RIEN de plus puissant. Afin d’exprimer ce que vous pensez être la vérité, vous devez vous détacher du résultat. Vous devez vous dire, ok, je vais dire ce que je pense, stupide que je suis, biaisé que je suis. Je vais exprimer ce que je pense, aussi clairement que possible, et je vais vivre avec les conséquences quelles qu’elles soient. L’idée sous-jacente c’est que rien ne peut autant mener à un monde meilleur, que de dire haut et fort la vérité. Maintenant vous pourriez avoir à payer un prix pour cela, mais ça ira, car de toute façon vous devrez payer un prix pour chaque putain de chose que vous faites, et chaque chose que vous ne faites pas. Vous ne pouvez choisir l’option de ne rien payer. Vous pouvez choisir quel poison, c’est tout.

Alors si vous allez défendre un idéal, défendez votre vérité, cela vous façonnera. Parce que les gens objecteront et s’opposeront, vous diront pourquoi vous êtes un idiot et un putain de débile, et pourquoi vous êtes ignorant. Et si vous les écoutez, vous serez juste un peu moins comme ça la prochaine fois que vous direz quelque chose. Et dans cinq ans vous saurez putain de bien vous exprimer, articuler vos pensées, résister à la pression : vous serez une force qu’il faudra considérer.

Il est presque impossible d’offrir aux gens assez de protection pour qu’ils se sentent suffisamment en sécurité pour s’exprimer. Ok, alors adressons le problème directement : il n’est pas sûr de s’exprimer honnêtement. Et il ne le sera jamais. Mais vous devez garder en tête qu’il est encore plus dangereux de ne rien dire. C’est la balance risques / bénéfices. D’un côté c’est payer le prix d’être soi-même et exprimer sa raison d’être au monde, et de l’autre, payer le prix d’être une putain de merde, qui se met elle-même en position d’esclave. C’est un prix cher à payer, dont les conséquences se feront subir durant des décennies, et dans 20 ans vous serez un ver de terre, sans aucun respect pour vous-même, aucun pouvoir, aucune capacité à exprimer votre point de vue. Il ne vous restera plus que du ressentiment, parce que tout le monde sera contre vous, parce que bien sûr vous ne vous serez jamais défendu.

C’est un prix que vous êtes prêt à payer, si vous pensez que la vérité est la pierre angulaire de notre société, au sens le plus réel. Si vous êtes prêt à prendre ce risque, dites la vérité, et voyez ce qui en résultera. Rien de meilleur ne pourrait vous arriver. Il y aura des hauts et des bas, il y aura de la résistance. Il y aura des controverses etc. Cela ne fait rien. La vérité est ce qui sauve le monde de l’enfer. Et c’est CELA la vérité.

Et nous avons connu l’enfer, au cours du siècle dernier, comme vous le savez. Et c’est comme si nous n’avions rien appris ! Alors réveillez-vous ! Dites la vérité, dites la vérité, ou au moins ne mentez pas, c’est déjà un début.

J’ai dit ce que j’avais à dire, comme vous le savez peut-être, en septembre dernier. Et je suis sûr que j’aurais pu le faire d’une meilleure manière, et nombreux sont ceux qui me l’ont fait remarquer, ce qui ne veut pas dire qu’ils l’auraient fait eux-mêmes…

Ne croyez pas que vous êtes seul, les gens ne peuvent parler, ils ont peur de parler ou ne savent pas quoi dire, et c’est un vrai problème ! Si vous savez un minimum vous exprimer, parlez, construisez-vous. L’ennemi est un clown, un nuage de moucherons, ils sont uniquement courageux en bande, ils sont uniquement courageux en meute. C’est en grande partie une illusion. Alors ayez peur, mais ayez peur des choses qui en valent la peine, et la bonne chose dont on doit avoir peur est de ne pas dire ce que l’on a à dire, car c’est la même chose que ne pas exister. De toute façon vous êtes là, dans un état de souffrance, donc autant exister en même temps, au moins il y a quelque chose en vous.

Les systèmes (ou organisations de personnes) perdent totalement le contrôle, lorsque les gens ne font rien lorsqu’ils sont moyennement problématiques. Et vous pourriez vous dire, je devrais juste baisser la tête et la fermer, et peut-être bien devriez-vous faire ça, ce n’est pas un mauvais conseil. Vous ne voulez pas vous faire des ennemis plus que nécessaire, et vous ne devez pas créer plus de problèmes que nécessaire. Mais vous devez vous demander au jour le jour, est ce que je ne suis pas en train de vendre mon âme ?

La raison pour laquelle la tyrannie s’installe est que les gens sensés ne disent rien, lorsqu’ils devraient dire quelque chose. Et ce qui est étrange, c’est qu’il existe bien plus de personnes sensées, elles ne font tout simplement pas autant de bruit.

Mais comment repérer s’il y a des choses pathologiques qui se passent au travail, ou contre vous ? Si on vous impose de faire des choses qui vous font vous sentir faible et honteux. Si c’est le cas arrêtez, ne le faites pas.

Dans ce cas, si c’est au travail par exemple, vous devriez vous préparer à trouver un autre emploi. Je ne pense pas que vous devriez trouver un autre emploi, mais vous devez vous préparer à en trouver un autre. Si possible, trouver un meilleur emploi. Car si vous ne pouvez pas dire à quelqu’un d’aller se faire voir, vous ne pouvez pas négocier avec. Et s’ils ont un moyen de pression contre vous, vous ne pouvez rien dire. Vous devez donc vous organiser de manière à avoir une certaine mobilité. C’est d’ailleurs un très bon principe dans la vie de manière générale. Vous devez vous organiser à avoir des possibilités de mouvement latéral disponibles, si besoin.

Et vous devez vous demander, quand vous faites ce que vous faites, si cela vous rend plus fort ou plus faible. Et si la réponse est « plus faible », vous devez vous demander, est-ce que je veux vraiment être plus faible ? Parce que plus on est faible, plus on est harcelé. Et pire, plus vous devenez faible, plus vous devenez amer, et plus vous commettrez des choses terribles, plus vous dénigrerez votre femme, plus vous vous moquerez de vos enfants.

Mais tout d’abord, si vous dites quelque chose, ce qui est sûr c’est que cela sera une aventure, une aventure sanglante. Donc vous devez le faire avec prudence, et vous devez être préparé à cela, mais cela pourrait bien être la meilleure chose qui vous soit arrivée. Et l’autre point, si vous êtes prudent et que vous articulez clairement vos propos – car c’est bien une bataille stratégique dont il s’agit, ce n’est pas une situation dans laquelle vous vous aventurez à la légère – vous constaterez peut-être qu’il y a beaucoup de personnes qui pensent la même chose, que vous avez eu du flair.

C’est un fait grave que de se faire harceler. Donc vous avez une responsabilité éthique en tant que citoyen, de faire la lumière sur les débuts de tyrannie, où que cela se passe.

Si vous voulez faire le bien, ce qui est une question que vous devez réellement vous poser, eh bien courage, car vous êtes bien plus puissant que vous ne le pensez.

Si vous êtes harcelés jusque dans votre âme, par ce que vous êtes obligés de subir au travail, ne pensez-vous pas que vous payez déjà un prix pour cela, vous n’avez aucun respect de vous-même. Mais pire encore, vous êtes l’agent de votre propre destruction, vous détruisez votre propre idéal. Et vous laissez des personnes faibles et corrompues gagner.

Ce sera peut-être difficile, mais ce ne sera pas inutile. Si vous choisissez bien vos mots, si vous avez quelque chose à dire, ces mots auront un impact, même si ce n’est pas celui que vous désiriez.

Et si vous vous affirmez, mais de manière correcte – car vous devez mettre votre vie en ordre avant, au moins dans une certaine mesure, ne pas le faire avec désinvolture, et être dans une certaine position de force – dans ce cas-là :

Qu’est-ce qui vous fait penser que vous ne pouvez pas les repousser ? Peut-être cela serait une bonne chose. La seconde voie est mauvaise, car il y a une dégénérescence psychologique qui l’accompagne. Je le vois chez beaucoup de mes patients qui ont été harcelés au travail, au détriment dramatique de leur santé physique et psychologique, au point de l’effondrement, à avoir dénoncé ces agissements, c’est un terrible prix à payer. Et si la bêtise n’est pas gérée au niveau local, lorsqu’elle est encore relativement triviale, alors elle s’amplifiera jusqu’à ce qu’on doive la gérer au niveau social.

Les problèmes qui ne sont pas adressés grandissent, et bientôt les gens se battent. Et vous savez qu’il vaut mieux négocier, que se battre. A moins que vous ne vouliez vous battre, et certaines personnes veulent se battre, et je comprends pourquoi, mais ce n’est pas ce que je recommande… Parce que cela mène à des endroits sombres…

Donc, selon moi, vous avez un devoir. Vous devez vous lever et prendre la parole. Parce que c’est votre putain de devoir, de prendre la parole, et simplement dire ce que vous avez à dire.

Cet article à été écrit à partir de deux interventions de Jordan Peterson, et m’a été inspiré par ma situation personnelle. Ces informations m’ont été d’un grand secours, et j’espère qu’elles pourront l’être aussi pour d’autres. Certains traits associés au TDAH, font que nous somme particulièrement susceptibles d’être pris pour cible par des manipulateurs et des harceleurs. C’est pourquoi il est important de se familiariser avec leurs techniques, et apprendre à déceler leurs intentions, afin de pouvoir se protéger.
Comment avoir du respect pour soi extrait de Censorship on Campus |Taking the lead on freedom of expression
Comment gérer un environnement de travail pathologique extrait de Biblical Series XI

Leave a Comment

Your email address will not be published.